Non classé

Une épidémie silencieuse aux conséquences graves: ce que vous devez savoir sur le déficit en vitamine B12

 

Image associée

le 6 MAI 2011 par CHRIS KRESSER Traduit de l’Anglais par A. El Mansouri ND

Qu’est-ce que toutes ces maladies chroniques ont en commun?

  • Alzheimer, démence, déclin cognitif et perte de mémoire (collectivement appelé «vieillissement»)
  • Sclérose en plaques (SEP) et autres troubles neurologiques
  • Maladies mentales comme la dépression, l’ anxiété, le trouble bipolaire et la psychose
  • Maladie cardiovasculaire
  • Troubles d’apprentissage ou de développement chez les enfants
  • Troubles du spectre autistique
  • Maladie auto-immune et dysrégulation immunitaire
  • Cancer
  • Infertilité masculine et féminine

Réponse: Ils peuvent tous imiter les signes et les symptômes d’une carence en vitamine B12 .

Une épidémie invisible

La carence en vitamine B12 n’est pas une maladie étrange et mystérieuse. Elle est inscrite dans tous les manuels de médecine et ses causes et effets sont bien établis dans la littérature scientifique.

Cependant, la maladie est beaucoup plus courante que ne le pensent la plupart des praticiens de la santé et le grand public. Les données d’une étude de l’Université Tufts suggèrent que 40% des personnes âgées de 26 à 83 ans présentent des concentrations plasmatiques de B12 dans la plage des valeurs normales basses, une plage dans laquelle de nombreux patients présentent des symptômes neurologiques. Neuf pour cent présentaient une déficience absolue et 16% présentaient une «quasi déficience». Le plus surprenant pour les chercheurs était le fait que les faibles niveaux de vitamine B12 étaient aussi fréquents chez les personnes plus jeunes que chez les personnes âgées. ( 1 )

Cela dit, on estime que ce type de carence affecte environ 40% des personnes de plus de 60 ans. Il est tout à fait possible qu’au moins certains des symptômes attribués au vieillissement «normal», tels que la perte de mémoire, le déclin cognitif et la diminution de la mobilité, soient au moins en partie causés par une déficience.

Pourquoi ce déficit est-il sous-diagnostiqué?

La carence en vitamine B12 est considérablement sous-diagnostiquée pour deux raisons. Premièrement, la plupart des médecins ne la testent pas systématiquement. Deuxièmement, la limite inférieure de la plage de référence du laboratoire est trop basse. C’est pourquoi la plupart des études sous-estiment les niveaux réels de déficience. Beaucoup de personnes déficientes ont des niveaux soi-disant «normaux» de B12.

Cependant, il est bien établi dans la littérature scientifique que les personnes présentant des taux de B12 compris entre 200 et 350 pg / ml, considérées comme «normales» aux États-Unis, présentent des symptômes manifestes de carence en vitamines. ( 2 ) Des experts spécialisés dans le diagnostic et le traitement d’une déficience, tels que Sally Pacholok, RN, et Jeffrey Stuart, DO, suggèrent de traiter tous les patients présentant des symptômes et présentant des taux de B12 inférieurs à 450 pg / mL. ( 3 ) Ils recommandent également de traiter les patients présentant des taux de B12 normaux, mais également une élévation de l’acide méthylmalonique urinaire (MMA), de l’homocystéine ou de l’holotranscobalamine, qui sont d’autres marqueurs d’une carence en vitamine B12.

La carence en vitamine B12 peut imiter les signes de la maladie d’Alzheimer, de la démence, de la sclérose en plaques et de plusieurs maladies mentales. Découvrez ce que cette vitamine fait et apprenez à traiter une carence.

Au Japon et en Europe, la limite inférieure pour la vitamine B12 se situe entre 500 et 550 pg / ml. Ces niveaux sont associés à des symptômes psychologiques et comportementaux, tels que:

  • Déclin cognitif
  • Démence
  • Perte de mémoire ( 4)

Certains experts ont émis l’hypothèse que l’acceptation de niveaux plus élevés comme normaux au Japon et la volonté de traiter des niveaux considérés comme «normaux» aux États-Unis expliquent les faibles taux de maladie d’Alzheimer et de démence dans ce pays.

Qu’est-ce que la vitamine B12 et pourquoi en avez-vous besoin?

La vitamine B12 travaille avec le folate dans la synthèse de l’ADN et des globules rouges. Elle participe également à la production de la gaine de myéline autour des nerfs et à la conduction de l’influx nerveux. Vous pouvez penser au cerveau et au système nerveux comme un grand enchevêtrement de fils. La myéline est l’isolant qui protège ces fils et les aide à transmettre des messages.

Une carence sévère en vitamine B12 dans des conditions telles que l’anémie pernicieuse (une maladie auto-immune dans laquelle l’organisme détruit le facteur intrinsèque, une protéine nécessaire à l’absorption de la vitamine), était fatale jusqu’à ce que les scientifiques s’aperçoivent que la mort pourrait être prévenue en nourrissant des patients avec du foie crue, qui continent de grandes quantités de B12. Mais l’anémie est la dernière étape d’une carence. Bien avant que l’anémie ne s’installe, les patients déficients connaîtront plusieurs autres problèmes, notamment la fatigue, la léthargie, la faiblesse, la perte de mémoire et des problèmes neurologiques et psychiatriques.

Les étapes d’une déficience

La carence en vitamine B12 se produit en quatre stades, débutant par une baisse des taux sanguins de vitamine (stade I), puis par des concentrations cellulaires faibles en vitamine (stade II), une augmentation du taux sanguin d’homocystéine et une diminution du taux de synthèse de l’ADN (stade III). et enfin, l’anémie macrocytaire (stade IV). (5)

Symptômes courants de carence en vitamine B12

Les signes peuvent ressembler aux symptômes de plusieurs autres troubles graves et les effets neurologiques d’une faible teneur en vitamine B12 peuvent être particulièrement inquiétants.

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants de carence en vitamine B12:

  • Picotements ou engourdissements dans les mains et les pieds
  • Brouillard cérébral, confusion et problèmes de mémoire
  • Dépression
  • Vieillissement prématuré
  • Déclin cognitif
  • Anémie
  • Faiblesse
  • Fatigue
  • Perte d’appétit et perte de poids
  • Constipation
  • Problème d’équilibre ( 6)

Les enfants peuvent également présenter des symptômes, notamment des problèmes de développement et des troubles d’apprentissage, si leur taux de vitamine B12 est trop bas.

Pourquoi est-ce si commun?

L’absorption de la vitamine B12 est complexe et implique plusieurs étapes, chacune pouvant aller mal. Une des causes suivantes peut causer une malabsorption de la vitamine B12:

  • Dysbiose intestinale
  • Hyperperméabilité de l’intestinet inflammation intestinale
  • Gastrite atrophique ou hypochlorhydrie, ou faible taux d’acide dans l’estomac
  • Anémie pernicieuse
  • Médicaments, en particulier inhibiteurs de la pompe à protons(IPP) et autres médicaments suppresseurs d’acides
  • Alcool
  • Exposition à l’oxyde nitreux lors d’une intervention chirurgicale ou un usage récréatif.

Cela explique pourquoi une carence peut survenir même chez les personnes qui consomment de grandes quantités de produits d’origine animale contenant de la vitamine B12. En fait, bon nombre de mes patients présentant un déficit en vitamine B12 suivent un régime Paléo dans lequel ils mangent de la viande deux ou trois fois par jour.

Qui est à risque d’une carence?

En général, les groupes suivants présentent le plus grand risque de carence:

  • Végétariens et végétaliens
  • Personnes âgées de 60 ans et plus
  • Les personnes qui utilisent régulièrement des IPP ou des médicaments suppresseurs d’acide
  • Les personnes sous traitement contre le diabète comme la metformine
  • Personnes atteintes de la maladie de Crohn, de la colite ulcéreuse, de la maladie cœliaque ou du SCI,
  • Femmes ayant des antécédents d’infertilité et de fausse couche

Note aux végétariens et aux végétaliens: B12 se trouve uniquement dans les produits d’origine animale

Vous ne pouvez pas obtenir de B12 à partir de sources à base de plantes. Cette vitamine ne se trouve que dans les produits d’origine animale. C’est pourquoi les végétariens et les végétaliens ont besoin de connaître les signes de carence et les étapes nécessaires pour résoudre le problème.

La vitamine B12 est la seule vitamine qui contient un oligo-élément (cobalt), c’est pourquoi elle s’appelle cobalamine. La cobalamine est produite dans les intestins des animaux. C’est la seule vitamine que nous ne puissions pas obtenir des plantes ou du soleil. Les plantes n’ont pas besoin de B12, elles ne les stockent donc pas.

Un mythe répandu parmi les végétariens et les végétaliens est qu’il est possible d’obtenir la B12 à partir de sources végétales telles que:

  • Algue
  • Soja fermenté
  • Spiruline
  • La levure de bière

Cependant, les aliments d’origine végétale contenant de la vitamine B12 contiennent en réalité des analogues de la vitamine B12, appelés cobamides, qui bloquent la consommation de vitamine B12 et en augmentent le besoin. ( 7 ) Cela explique pourquoi les études démontrent systématiquement que jusqu’à 50% des végétariens de longue date et 80% des végétaliens présentent une carence en vitamine B12. ( 8 , 9 )

L’impact d’une carence sur les enfants

Les effets de la carence en vitamine B12 sur les enfants sont particulièrement alarmants. Des études ont montré que les enfants élevés jusqu’à l’âge de six ans suivant un régime végétalien présentent toujours une carence en vitamine B12 même des années après avoir commencé à manger au moins certains produits d’origine animale. Dans une étude, les chercheurs ont trouvé une association entre le statut B12 d’un enfant et ses performances en matière de test:

  • Capacité spatiale
  • Intelligence fluide
  • Mémoire à court terme

Les chercheurs ont découvert que les enfants autrefois végétaliens avaient des scores inférieurs à ceux de leurs homologues omnivores dans chaque domaine. ( 10 )

Les chercheurs ont déclaré que le déficit d’intelligence fluide était particulièrement troublant, car il affectait la capacité de l’enfant à raisonner, à résoudre des problèmes complexes, à apprendre et à adopter une pensée abstraite. Les défauts dans l’une de ces zones pourraient avoir des conséquences à long terme pour les enfants.

Je reconnais qu’il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les gens choisissent de manger comme ils le font et je respecte le droit des gens de faire leurs propres choix. Je sais aussi que, comme tous les parents, les végétariens et les végétaliens veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants. C’est pourquoi il est absolument essentiel pour ceux qui s’abstiennent de produits d’origine animale de comprendre qu’il n’existe aucune source végétale de B12 et que tous les végétaliens et la plupart des végétariens devraient compléter par la vitamine B12.

Ceci est particulièrement important pour les enfants végétariens ou végétaliens ou les femmes enceintes, dont les besoins en vitamine B12 sont encore plus importants. Si vous n’êtes pas disposé à prendre un complément alimentaire, il est peut-être temps de réfléchir à deux fois à votre régime végétarien ou végétalien .

Comment traiter une déficience

L’une des plus grandes tragédies de l’épidémie de vitamine B12 est que le diagnostic et le traitement sont relativement faciles et peu coûteux, en particulier par rapport au traitement dont les patients auront besoin s’ils sont à un stade tardif de la déficience. Un test B12 peut être effectué par n’importe quel laboratoire et il devrait être couvert par une assurance. Si vous n’avez pas d’assurance, vous pouvez le commander vous-même auprès d’un laboratoire.

Comme toujours, le traitement adéquat dépend du mécanisme sous-jacent à l’origine du problème. Les personnes atteintes d’anémie pernicieuse ou de troubles intestinaux inflammatoires, tels que la maladie de Crohn, risquent de ne pas être absorbées toute leur vie et auront probablement besoin d’une injection de B12 indéfiniment. Cela peut également être vrai pour ceux qui souffrent d’une déficience grave causant des symptômes neurologiques.

Certaines études récentes ont suggéré qu’une administration orale ou nasale à fortes doses pourrait être aussi efficace qu’une injection pour les personnes souffrant de problèmes de malabsorption de la vitamine B12. ( 11 ) Cependant, la plupart des experts en vitamine B12 recommandent toujours des injections aux personnes présentant une anémie pernicieuse et une déficience avancée impliquant des symptômes neurologiques.

Essayez de complémenter

La cyanocobalamine est la forme de supplémentation en vitamine B12 la plus utilisée aux États-Unis. Toutefois, des preuves récentes suggèrent que l’hydroxocobalamine (fréquemment utilisée en Europe) est supérieure à la cyanocobalamine et que la méthylcobalamine peut être supérieure aux deux, en particulier pour les maladies neurologiques.

Des études japonaises indiquent que la méthylcobalamine est encore plus efficace dans le traitement des symptômes neurologiques et qu’elle peut être mieux absorbée, car elle contourne plusieurs problèmes potentiels du cycle d’absorption de la vitamine B12. ( 12 , 13 ) De plus, la méthylcobalamine fournit à l’organisme des groupes méthyle qui jouent un rôle dans divers processus biologiques importants pour la santé en général.

Changer votre régime

Nourrir votre corps avec des aliments entiers est le meilleur moyen d’obtenir les vitamines et les nutriments dont vous avez besoin. Si vous êtes à court de vitamine B12, essayez de manger des aliments riches en vitamines comme:

  • Foie
  • Fruits de mer
  • Palourdes
  • Huîtres
  • De la viande organique

Manger d’autres types de fruits de mer, comme le poulpe, les œufs de poisson, le homard et le crabe, peut également vous aider à atteindre des niveaux normaux de vitamine B12. Si vous êtes opposé aux fruits de mer, vous pouvez également vous procurer cette vitamine dans:

  • L’Agneau
  • Du boeuf
  • Des œufs
  • Du fromage

Il est toutefois important de noter que la quantité de vitamine B12 contenue dans ces aliments est loin d’être aussi élevée que celle des crustacés et des abats.

Que faire si vous présentez des symptômes d’insuffisance en vitamine B12

Si vous pensez que vous avez une déficience, la première étape consiste à vous faire tester. Vous avez besoin d’une base de référence précise pour travailler.

Si vous êtes déficient en vitamine B12, l’étape suivante consiste à identifier le mécanisme à l’origine de la déficience. Vous aurez probablement besoin de l’aide d’un médecin ou d’un nutrithérapeute pour cette partie. Une fois le mécanisme identifié, la forme appropriée (injection, orale, sublinguale ou nasale) de la supplémentation, la dose et la durée du traitement peuvent être sélectionnées.

Alors, la prochaine fois que vous ou une personne de votre entourage « éprouvez la sensation de sénilité », souvenez-vous: ce n’est peut-être pas simplement la « vieillesse ». Cela pourrait être une carence en vitamine B12.

J’aimerais maintenant que vous partagiez votre expérience. Avez-vous déjà présenté l’un des symptômes associés à une carence en vitamine B12? Comment vous assurez-vous de consommer suffisamment de cette vitamine pour rester en bonne santé? Dites-moi le dans les commentaires ci-dessous ou sur notre page FB.